Comment débuter dans le monde des Bonsaïs ?

Il existe une croyance généralisée selon laquelle il est très compliqué de prendre soin d'un bonsaï et la façon dont il est présenté dans les films et les séries ne contribue guère à dissiper ce mythe. S'il est vrai que le bonsaï est un art ancestral, son entretien n'a rien d'exotique, de mystérieux ou de vraiment difficile. Prendre soin d'un bonsaï, c'est en quelque sorte comme prendre soin de n'importe quelle autre plante : bien qu'il faille prendre en compte certains détails, il est à la portée de n'importe qui de pouvoir profiter chez soi des bienfaits de ces petites merveilles. Vous avez juste besoin de quelques notions pour prendre confiance en vous : après avoir lu et appris comment vous lancer dans le monde des bonsaïs, vous vous précipiterez dans notre boutique pour en commander un.

L’abc du Bonsaï : les bases

Beaucoup de gens imaginent qu'un bonsaï est une espèce d'arbre, alors qu'en fait le bonsaï fait référence à la technique qui permet d'entretenir les arbres nains, en plus de leur donner une forme et une esthétique très particulières. D'autre part, le mot bonsaï fait référence à l'ensemble de la plante et du pot, car l'objectif est d'offrir un paysage miniature. Il est donc courant de voir des compositions avec des pierres et d'autres éléments naturels en harmonie avec l'arbre. Un bonsaï peut être fabriqué avec pratiquement n'importe quelle espèce d'arbre, bien que certaines espèces soient toujours préférées à d'autres pour des raisons esthétiques et environnementales.

Une autre caractéristique intéressante du bonsaï est que, contrairement à une peinture ou une sculpture, un bonsaï est une œuvre qui ne se termine jamais. Il croît et se développe en permanence ; donc, en quelque sorte, vous ne pouvez pas le posséder : vous vous contentez d'en prendre soin jusqu'à ce que la génération suivante prenne le relais. En tant qu'arbres uniques et à la longévité exceptionnelle, il est facile de comprendre pourquoi ils ont une signification aussi profonde et importante dans la culture japonaise.

Types de bonsaïs

Avant de vous procurer votre premier bonsaï, vous devez avoir une idée du type de bonsaï que vous souhaitez avoir. Les bonsaïs peuvent être classés en fonction de leur taille et de leur forme. Selon la façon dont on fait pousser son tronc, un bonsaï peut être :

Moyogi - Style droit informel

Dans ce style de bonsaï, l'arbre est droit, bien que le tronc puisse présenter quelques courbures. C'est une forme d'arbre très populaire auprès des débutants, car elle ne nécessite pas trop de soins en termes de taille et de ligature des branches. De plus, la plupart des arbres ayant cette forme sont très beaux. Votre premier bonsaï sera certainement de ce style.

Hokidachi - Style balai

Ce style est idéal pour les arbres à feuilles caduques, qui ont tendance à avoir des branches fines et sont très feuillus. Comme son nom l'indique, le tronc est droit, mais se ramifie à un tiers de la hauteur comme s'il s'agissait d'un balai retourné.

Chokkan - Style Droit Formel

Ce type de bonsaï exige que le tronc soit complètement droit. De plus, la base du tronc est un peu plus large que le reste, ce qui lui donne l'apparence d'un triangle. C'est un style que l'on observe dans la nature chez les conifères lorsqu'ils poussent sans avoir à chercher la lumière. Ils sont très imposants et beaux, d'autant plus qu'ils offrent un ensemble très naturel.

Shakan - Style penché

Comme son nom l'indique, le tronc doit pousser en biais, si possible à un angle de 60 à 80°. Pour garantir l'équilibre visuel, la première branche est laissée dans le sens inverse de l'inclinaison. L'arbre doit conserver une forme conique, avec une base épaisse qui se rétrécit progressivement jusqu'au sommet. L'idée est ici d'imiter ces arbres qui, en raison des facteurs extérieurs (vent, terrain, manque de lumière), poussent dans des directions fantaisistes.

Kengai - Style cascade

Imaginez un arbre qui a poussé sur le bord d'une montagne, qui a reçu le poids de quelques rochers qui ont glissé et qui a poussé vers le bas. Voilà à quoi ressemble un Kengai. C'est une forme plutôt délicate car vous forcez l'arbre à pousser dans la direction opposée à sa direction naturelle. Il est généralement planté dans des pots hauts et ses branches doivent pousser horizontalement pour harmoniser l'ensemble.

Par où dois-je commencer ?

- Graines, boutures et arbres

Il existe plusieurs façons d'obtenir un bonsaï. Certains cultivent l'espèce qu'ils ont choisie à partir de graines et, bien que cela soit possible, cela demande une bonne dose de patience car il faut parfois attendre 3 à 5 ans avant de pouvoir commencer à lui donner forme. Cette méthode est économique mais peu pratique pour l'amateur qui veut profiter immédiatement de la beauté du bonsaï.

Une autre option consiste à acheter ou à chercher un jeune arbre. Il existe en effet des endroits qui vendent des pré-bonsaïs ou des arbres ayant la bonne taille pour commencer à les façonner. Il faut pour cela des connaissances précises afin de savoir comment procéder avec les racines et comment modeler les branches à l'aide de fils de fer. De plus, cela comporte un risque car ils ne survivent pas toujours, surtout lorsqu’on débute et qu'on est en train d’apprendre.

À mon sens, la meilleure option pour débuter dans le monde du bonsaï est d'acheter un jeune arbre déjà préparé, que vous puissiez emporter chez vous. De cette manière, vous vous assurez que le bonsaï est solide et qu'il est bien parti pour continuer à se développer heureux et en bonne santé. Vous n'aurez à vous soucier que de son entretien et de son suivi. Dans tous les cas, nous vous conseillons de l'acheter dans un magasin fiable comme Be.Green, car vous aurez la garantie d'obtenir un arbre sain et impeccable.

- Choisir le bon arbre

Le premier point est le même que pour le choix de n'importe quelle plante : il vous faut tenir compte de votre espace et de votre style de vie. Vous devez prendre en considération l'espace, les conditions climatiques et la région où vous vivez. Vous devez également vous demander si vous souhaitez installer votre bonsaï à l'intérieur ou à l'extérieur, car c'est un facteur déterminant pour choisir l'espèce parfaite. Si vous décidez de l'installer à l'extérieur, vous aurez beaucoup plus de choix ; mais il ne faut pas vous décourager, car il existe de belles espèces qui poussent très bien à l’intérieur.

Le plus sûr est de choisir un arbre qui pousse de manière naturelle dans votre ville ou votre région, car vous saurez qu'il s'adaptera parfaitement à votre espace. Par exemple, l'olivier ou l'Acer palmatum peuvent parfaitement pousser dans le sud de la France ou dans des régions où il ne gèle pas. Si vous avez des questions, vous pouvez les poser aux experts de Be.Green lors du processus d'achat.

- La taille parfaite

Les bonsaïs existent en différentes tailles, selon l'espèce et la façon dont l'arbre a été arrangé. Il est possible de trouver des spécimens d'environ 20 centimètres, jusqu'à des exemplaires impressionnants d'un mètre ou plus. Pensez à l'endroit où vous allez le placer, à la luminosité qu'il va recevoir et à l'aspect esthétique. N'oubliez pas que les plus petits peuvent demander un peu plus d'attention.

- Le pot a son importance

Bonsaï est un mot qui comprend l'ensemble de la plante et du pot, cela est dû au fait qu'un bonsaï est un petit bout de paysage à la maison. Le pot doit être en harmonie avec la taille et le style de l'arbre. Il doit être plus large que haut, avec suffisamment de substrat pour couvrir les racines de l'arbre et des trous de drainage pour permettre à l'excès d'eau de s'écouler. Une bonne astuce consiste à se préoccuper dans un premier temps de la forme et de la fonction du pot, puis de passer à un pot plus esthétique lorsque l'arbre est un peu plus développé.

Entretien des bonsaïs

Bien que les soins à apporter à chaque bonsaï dépendent directement de l'espèce de l'arbre, il existe des principes fondamentaux à prendre en compte. Comme pour tout type de plante, le plus important est de le placer au bon endroit, où il recevra la quantité de lumière et d'humidité dont il a besoin pour être heureux. Une fois bien positionné, il sera plus facile de s'en occuper.

- Arrosage

La quantité et la fréquence des arrosages dépendront de plusieurs facteurs tels que l'espèce de l’arbre, la taille du pot, le climat et son emplacement. Il faut cependant savoir qu'avec un si petit pot, le substrat a tendance à sécher rapidement, il faut donc être très attentif à l'arrosage. Cela ne signifie pas que vous deviez arroser tous les jours ou plusieurs fois par jour, car un excès d'humidité peut provoquer la pourriture des racines, qui est l'une des principales causes de la mort des bonsaïs. Soyez attentif au substrat avant de procéder à l'arrosage et découvrez quel est son propre rythme. Vérifiez toujours que les trous de drainage ne soient pas obstrués et que le pot soit de la bonne taille pour l'arbre.

- Rempotage et substrat

La plupart des bonsaïs doivent être rempotés tous les ans et demi ou tous les deux ans environ. Cela empêchera les racines de l'arbre de croître au point de manquer d'espace pour se développer, de s'emmêler sur elles-mêmes et de rendre difficile l'absorption de l'eau.

Pour effectuer le rempotage, vous devez l'enlever soigneusement du pot, en essayant de protéger les racines principales. Retirez délicatement l'excès de substrat. Vous pouvez tailler les racines, en enlevant les pointes plus épaisses et plus anciennes qui n'ont aucune fonction nourricière. Soulevez la plante et procédez à la taille de la partie inférieure du système racinaire (à savoir la partie qui pend vers le bas, à peu près à mi-hauteur) à l'aide de ciseaux propres et aiguisés. Cela stimulera la croissance des racines et préservera la taille de l'arbre.

Quant au substrat, il doit retenir l'eau sans se gorger et permettre un drainage adéquat pour que l'oxygène puisse circuler et éviter la pourriture des racines. Ces caractéristiques peuvent être obtenues par un substrat inorganique contenant un peu d'akadama (une argile cuite spécialement conçue pour les bonsaïs) et la juste proportion de matière organique.

- Taille et forme

Même si vous n'êtes pas obligé de tailler votre bonsaï tout de suite, vous devrez le faire lorsqu'il se sera tellement développé qu'il commencera à se déformer. L'objectif de la taille est de faire en sorte que l'arbre ressemble exactement à un grand spécimen adulte, mais en miniature. La taille doit être effectuée au printemps et à l'aide d'outils adaptés afin de ne pas endommager les branches. Si vous voulez le tailler pour des raisons esthétiques, faites-le en hiver.

Il y a certains préceptes à garder à l'esprit lors de la taille des branches d'un bonsaï :

- Lorsque vous avez deux branches de la même taille sur l’arbre, coupez-en une et gardez l'autre.

- Si l'une des branches pousse de manière étrange, de travers ou inhabituelle, vous devez la couper.

- Si vous remarquez qu'au sommet de l'arbre il y a des branches trop épaisses et disproportionnées, vous devez les couper.

Taillez régulièrement les branches qui dépassent et qui endommagent la forme conique ou triangulaire de votre arbre, et enlevez les feuilles sèches et les branches cassées. N'oubliez pas de toujours utiliser les bons outils et d'y aller petit à petit : vous pouvez toujours couper un peu plus, mais si vous y allez trop fort et que vous déformez l'arbre, il vous faudra être patient et attendre qu'il repousse.

Quant aux techniques utilisées pour donner forme et style à l'arbre, on utilise des fils d’aluminium anodisé ou de cuivre, délicatement enroulés autour des branches afin de pouvoir les plier et leur donner la forme souhaitée. De cette façon, vous pouvez donner à l'arbre l'allure que vous désirez. Cette tâche n'est pas réservée aux débutants et vous devez savoir comment bien la réaliser pour ne pas endommager la branche et obtenir le résultat souhaité. Si vous avez acheté un arbre adulte déjà façonné, cela ne sera pas nécessaire.

- Engrais

L'application de fumier et/ou d'engrais doit se faire pendant la période de croissance active (printemps et été) et selon l'espèce de l'arbre, bien que de nombreuses personnes utilisent un engrais équilibré 7-7-7. La fertilisation est très importante car l'arbre se trouve dans un espace limité, avec une quantité réduite de nutriments qui doivent être renouvelés régulièrement. Il est conseillé de diluer les engrais à la moitié de ce que les instructions indiquent pour éviter tout risque de brûler les racines avec un excès de nutriments.

Partagez-le avec le monde !
À propos de l'auteur
Ame Rodríguez

Dédiée à la création d'une armée de cactus, plantes succulentes, caniches et chats pour conquérir le monde. Dans le peu de temps libre qui me reste, je joue, j'écris et je danse.

Recevez votre plante à votre domicile !

5€ de réduction

sur votre premier achat ! 🌱
Inscrivez-vous et rejoignez le club !

#LoveBeGreen


J'accepte les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.