Les types de bonsaïs et leur entretien

Si vous êtes un amateur de bonsaï, vous êtes certainement fasciné par la variété et la beauté de ces arbres miniatures, qui sont capables de reproduire toutes les caractéristiques propres à un arbre grandeur nature. Chaque mini-arbre demande beaucoup de technique, de travail et de patience : tailler la cime pour la façonner, enrouler du fil de fer autour des branches pour les guider et couper les racines. La confection d'un bonsaï est un art en soi. Cependant, son entretien quotidien n'est pas du tout compliqué.

Quand on regarde un bonsaï, il y a plusieurs choses qui sautent aux yeux. La première est sa taille : vous avez sans doute remarqué qu'il en existe de minuscules, tandis que d'autres sont plus grands et plus robustes. Un autre détail intéressant est que tous les arbres n'ont pas la même forme : certains sont droits, tandis que d'autres retombent de manière capricieuse. Tout cela a été calculé et élaboré pour que l'arbre ait cette allure. Il est d'ailleurs possible de classer les types de bonsaïs en fonction de ces caractéristiques bien définies. Poursuivez votre lecture et vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur la façon de classer et d'entretenir vos bonsaïs.

Types de Bonsaï

Lorsque nous utilisons le terme bonsaï, nous faisons référence à la technique de culture et non pas spécifiquement à l'espèce de l'arbre. En fait, il est possible de confectionner un bonsaï avec presque tous types d'arbres, même s'il y en aura toujours certains qui seront plus beaux que d'autres et c'est pourquoi ils sont populaires. Il faut savoir que ces styles de bonsaï ne sont pas une obligation et que le respect de ces directives dépend entièrement de la personne qui le confectionne : de son interprétation de l'anatomie naturelle de l'arbre, de sa créativité et de ses préférences esthétiques. Il existe plusieurs façons de classer les bonsaïs, mais la taille et la forme sont les plus populaires. Si vous voulez surprendre tout le monde, mémorisez les noms en japonais et vous aurez l'air d'un expert.

Selon la taille

Keishi

Ces bonsaïs mesurent environ 2,5 à 3 cm de haut. Ils sont rares et ne peuvent être vus que lors d'expositions et d'événements spéciaux, car ils sont difficiles à conserver.

Shito

Les shito font également partie des bonsaïs de très petite taille. Ils mesurent environ 7,5 cm de haut. Ils sont très mignons, mais comme les keishi, ils ne vivent généralement pas longtemps. En général, on les expose et on les transplante ensuite dans un autre pot pour qu'ils puissent se développer correctement.

Mame

Les bonsaïs Mame mesurent généralement 15 cm de haut. Ils sont assez petits mais peuvent être conservés pendant longtemps, bien qu'ils nécessitent des soins plus spécifiques pour être maintenus à cette taille.

Shohin

La taille du Shohin est l'une des plus populaires car c'est une taille intermédiaire. Il mesure 25 centimètres maximum et même s'il est petit, il est beaucoup plus facile à entretenir. La tradition veut que l'on puisse tenir ces arbres dans la paume de la main.

Kifu Sho

Le Kifu Sho est un peu plus grand que les miniatures précédentes. Il peut atteindre 40 centimètres de haut. On les remarque généralement un peu plus, non seulement en raison de leur taille, mais aussi parce qu'ils offrent une plus grande liberté artistique quant à la mise en forme des branches.

Chumono

Ce bonsaï est de taille moyenne à grande. Pour qu'un arbre soit classé dans cette catégorie, il doit mesurer entre 40 et 80 centimètres. Ils sont plutôt impressionnants car nous nous imaginons tous que les bonsaïs sont minuscules. Cela dit, ils sont très faciles à entretenir, car leurs racines et leurs branches ne requièrent pas une grande vigilance.

Omono et Hachi Uye

Ce sont les plus grandes tailles de bonsaïs. L'Omono mesure entre 80 et 100 centimètres, tandis que la taille de l'Hachi Uye est comprise entre 100 et 120 centimètres. Ce sont des arbres façonnés comme des bonsaïs et ils ne sont pas très courants.

Selon le style du tronc

Lorsque l'on façonne le tronc d'un bonsaï, l'objectif est d'imiter la forme de l'arbre dans la nature, mais aussi de prendre en compte les caractéristiques naturelles de la structure de l'arbre (branches, taille et forme des feuilles, par exemple) pour créer une œuvre d'art. C'est précisément ce qui fait que le bonsaï est bien plus qu'un simple arbre dans un pot. On peut classer les bonsaïs en fonction de leur tronc comme suit :

Chokkan - Style Droit Formel

Dans ce type de bonsaï, le tronc est droit, long et vertical. Les branches qui émergent du tronc sont plus épaisses à la base de la couronne et deviennent plus fines au sommet, ce qui donne à l'arbre cette forme triangulaire et symétrique. Les racines doivent dépasser un peu du substrat, uniformément autour du tronc.

Moyogi - Style Droit Informel

Le tronc et les branches peuvent présenter des courbes et des flexions, mais l'extrémité et la base du tronc seront toujours alignées. De cette façon, les courbes des branches restent dans la partie centrale de l'arbre, mais celui-ci conserve son aspect vertical. Les branches évoluent progressivement : les plus épaisses se trouvent à la base de la couronne et les plus petites au sommet, donnant ainsi une forme conique ou triangulaire.

Hokidachi - Style Balai

Imaginez que vous tenez un balai dans votre main et que vous le retournez. Ce type de bonsaï se caractérise par un tronc vertical, mais les branches forment une couronne arrondie. Les branches doivent correspondre à ⅓ de la hauteur du tronc. Ce type d'arrangement est généralement réalisé avec des arbres qui ont des branches très fines et abondantes, comme les ormes.

Shakan - Style Penché

Le tronc est droit, comme le style droit formel, mais émerge du sol en formant un angle. Cette inclinaison fait que la pointe du tronc de l'arbre se trouve à droite ou à gauche de la base et des racines. L'inclinaison du tronc a également pour effet que les branches sont parallèles au sol, ce qui lui donne un aspect très particulier que vous avez sûrement déjà observé.

Kengai - Style Cascade

Les bonsaïs de type Kengai cherchent à imiter les arbres qui poussent sur les berges des rivières ou sur les bords d'une montagne. Ici, l'inclinaison du tronc fait que les branches tombent complètement vers le bas, en-dessous de la base du pot. Il est facile à identifier, non seulement parce qu'il a l'air de vouloir tomber de son contenant, mais aussi parce que contrairement aux autres types de bonsaïs qui sont placés dans des pots allongés, celui-ci est planté dans de grands pots fins qui permettent d'admirer sa forme.

Han-Kengai - Style Semi-cascade

Il ressemble beaucoup au style cascade, sauf que les branches de ce bonsaï ne retombent pas jusqu'à la base du pot, mais seulement jusqu’à son bord supérieur. C'est un peu moins spectaculaire, mais tout aussi charmant.

Bunjingi - Style Lettré

Le point central de ce bonsaï est son tronc, qui peut présenter des formes sinueuses, ainsi que ses branches et ses feuilles qui sont réduites au minimum. Il n'est pas très populaire, mais il a son charme. Cet arbre cherche à imiter les traits fins des kanji japonais ou des idéogrammes chinois.

Fukinagashi - Style Battu par les vents

L'objectif est d'imiter un arbre qui a été battu par la puissante force du vent, comme s'il se trouvait au sommet d'une montagne ou sur la côte. Il produit un effet très frappant : il semble tout le temps exposé à des vents violents car toutes ses feuilles sont orientées du même côté. Ce style peut être combiné avec d'autres styles classiques (droit informel, droit formel, semi-cascade, etc.) et il rend très bien dans les compositions avec plusieurs arbres. En raison de sa difficulté, c'est un style peu courant.

Yose-ue - La Forêt

Plutôt que de se référer à un seul type d'arbre, ce terme englobe les compositions créées avec plusieurs arbres. Normalement, elles sont réalisées en nombre impair, avec les mêmes espèces d'arbres, bien que ceux-ci puissent avoir des hauteurs et des âges différents. Les bords des pots des forêts sont très bas, pour montrer les racines et donner de la hauteur à l’ensemble.

Ishitsuki - Accroché sur les rochers

L'arbre émerge d'un rocher, mais les racines parviennent à atteindre le substrat du pot. Cet arrangement cherche à imiter les plantes dont les racines poussent dans les rochers, développant de longues racines qui atteignent le sol. L'arbre suit les contours de la roche qui lui sert de contenant.

Neagari - Racines apparentes

Ces bonsaïs représentent les arbres qui, exposés à des conditions difficiles (comme un sol rocailleux), ont mis à nu leurs racines. Grâce à cet arrangement, la plante obtient un aspect léger, car elle semble être suspendue en l'air par des racines aériennes.

Ikadabuki

On dirait un ensemble d'arbres différents, mais en réalité toutes les tiges sont issues du même tronc. Ce style imite un phénomène naturel qui se produit lorsqu'un arbre tombe sur le côté pour une raison quelconque et que les branches qui poussent sur le côté exposé de l'arbre continuent de pousser vers le haut, comme s'il s'agissait d'un groupe de nouveaux troncs. Parfois, des racines indépendantes se développent à partir de ces pousses.

Entretien des bonsaïs en fonction de leur type

Avant d'aborder l'entretien des bonsaïs par type, il est important de souligner qu'une grande partie du succès de l'entretien et des soins d'un bonsaï dépend de la quantité d'informations dont vous disposez sur votre arbre. Vous devez connaître l'espèce de l'arbre, ses exigences, ainsi qu'avoir une idée de l'endroit où il est installé : luminosité, humidité, entre autres. Plus vous en savez, mieux c'est, car vous serez en mesure de créer les conditions environnementales idéales qui allégeront par ailleurs votre charge de travail. Une plante placée au bon endroit demandera moins d'attention qu'une plante que vous devrez déplacer pour qu'elle reçoive la lumière du soleil ou bien arroser davantage pour maintenir son taux d'humidité.

Il n'existe pas de soins universels ni de calendrier d'arrosage précis pour les plantes. Il vous faut apprendre à connaître votre plante, à comprendre ses besoins et la placer au meilleur endroit possible. Il existe des soins de base simples, qui vous serviront de guide pour répondre aux besoins de votre bonsaï. Chez Be.Green, nous vous remettons une fiche contenant ces instructions lorsque nous vous livrons votre plante. Cependant, par la suite, il ne tient qu'à vous d'observer votre plante et d'apprendre à la connaître. Certains styles de bonsaïs nécessitent des soins particuliers :

Entretien du Shohin et du Mame

Ces arbres miniatures nécessitent un peu plus d'entretien. Il y a plusieurs raisons à cela : tout d'abord, ils sont dans un petit pot avec peu de substrat, l'humidité s'évapore donc rapidement et il faut être très attentif à l'arrosage. D'autre part, vous devez observer très attentivement leurs branches et leurs feuilles pour remarquer tout changement étrange ou les éventuels parasites qui pourraient les attaquer.

Afin de maintenir leur forme et leur taille dans les normes, il est important de les tailler correctement et avec précision, car vu leur petite taille, une nouvelle feuille peut ruiner l'ensemble. Un autre point à garder à l'esprit est que ces bonsaïs sont un peu plus délicats, donc même s'ils aiment le plein soleil, il est préférable de les protéger avec un peu d'ombre. Méfiez-vous du vent fort, qui peut les renverser ou les dessécher excessivement.

Entretien des bonsaïs en Cascade et Semi-cascade

Ce sont des styles de difficulté moyenne. Il est nécessaire de prêter attention à leurs branches car ce sont elles qui donneront du caractère à l'arbre, en simulant qu'il a poussé dans des conditions difficiles. Celles-ci doivent être droites. Il faut être attentif à la chute des branches, en gardant à l'esprit que dans la semi-cascade, elles ne doivent jamais atteindre la base du pot, mais juste le bord. N'oubliez pas de tailler fréquemment les feuilles, en donnant à la couronne une forme pyramidale si possible.

Entretien des bonsaïs Chokkan

Pour créer un bonsaï de style droit formel, il faut simuler la croissance de l'arbre dans des conditions idéales : suffisamment de lumière (sans qu’il ait à rivaliser pour l'espace), beaucoup d'eau et un bon climat. Vous obtiendrez ainsi un tronc parfaitement droit, plus épais à la base. Soyez attentif à la couronne, en taillant les branches qui dépassent et gâchent l'ensemble. L'idée est d'avoir une cime triangulaire.

Une bonne astuce de taille consiste à permettre une formation en triade au sommet, c'est-à-dire une branche postérieure et deux branches latérales, créant ainsi une forme triangulaire. Cela permet à l'arbre d'avoir l'air plus fourni au sommet et donne de la profondeur à l'ensemble.

Partagez-le avec le monde !
À propos de l'auteur
Ame Rodríguez

Dédiée à la création d'une armée de cactus, plantes succulentes, caniches et chats pour conquérir le monde. Dans le peu de temps libre qui me reste, je joue, j'écris et je danse.

Recevez votre plante à votre domicile !

5€ de réduction

sur votre premier achat ! 🌱
Inscrivez-vous et rejoignez le club !

#LoveBeGreen


J'accepte les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.