Kentia : l’exotisme et l’élégance chez soi et dans les jardins

La variété qui nous occupe aujourd’hui est des plus résistantes, belle et versatile. Elle vit bien à l’extérieur, à des températures et sous des conditions climatiques comme celles de son état naturel, mais sous certaines conditions le kentia s’acclimate très bien aussi aux espaces fermés.  

Particularités

Avant toute chose, il faut savoir que le kentia est un véritable survivant qui peut s’adapter sans problèmes à tous les milieux. C’est une plante “reconnaissante”, qui n’est pas capricieuse et ne demande pas trop de soins pour grandir et s’épanouir spectaculairement. C’est une donnée à tenir en compte car vous devrez calculer l’espace dont vous disposez avant de lui donner sa place. Voyez grand car le kentia peut atteindre trois mètres de haut et trois de large !

Le kentia a des tiges sveltes qui ploient avec élégance sous le poids des feuilles. Sa lenteur de croissance est compensée par la beauté de ses feuilles très décoratives. La plante est si peu exigeante en soins que vous pourrez la placer où vous voudrez sans que la lumière naturelle soit indispensable.

Arrosage et engrais

Le substrat doit contenir du compost, mélange de tourbe, de terre de jardin et d’un peu de sable pour faciliter le drainage. Le pot devra avoir des trous à la base pour l’évacuation de l’excès d’eau et pour le maintien du niveau d’humidité adéquat. En été, arrosez souvent votre kentia pour maintenir le substrat convenablement hydraté mais évitez d’inonder le pot. Une vaporisation d’eau maintiendra les feuilles harmonieuses et flexibles et évitera le jaunissement des pointes (un problème récurrent qui nuit à l’élégance de la plante). En hiver, il suffira de l’arroser une fois par semaine ou chaque dix jours.

Température

À l’intérieur, la température parfaite pour le kentia serait entre 21ºC et 24ºC. À l’extérieur, il tolère des températures allant de 26º à 7ªC.

Maladies et parasites

Les kentias ont tendance aux maladies et sont la proie des parasites. Un traitement préventif est le mieux qui soit, à base de fongicides et/ou pesticide, si vous détectez leur présence. Pour protéger les feuilles sortez votre plante sous la pluie de temps en temps, si elle est à l’intérieur, et passez  un chiffon humide et tiède  pour les protéger de la poussière. 

Rempotage

Votre kentia va grandir! Tous les deux ou trois ans il faudra le rempoter au début du printemps. Veillez à le rempoter en bloc, sans endommager les racines. 

Toxicité

Les kentias ne sont pas toxiques pour les humains ni pour les animaux de compagnie quoique  pour certains comme les chats, les feuilles mangées puissent avoir un effet laxatif.

Notre conseil

Ce palmier grandit lentement et si vous souhaitez obtenir une plante aux dimensions majestueuses et que vous l’avez choisie petite vous devrez prendre patience pendant plusieurs années.  Si la patience n’est pas votre fort, choisissez un kentia d’au moins un mètre et demi de hauteur.

Partagez-le avec le monde !
À propos de l'auteur
Ame Rodríguez

Dédiée à la création d'une armée de cactus, plantes succulentes, caniches et chats pour conquérir le monde. Dans le peu de temps libre qui me reste, je joue, j'écris et je danse.

Recevez votre plante à votre domicile !

5€ de réduction

sur votre premier achat ! 🌱
Inscrivez-vous et rejoignez le club !

#LoveBeGreen


J'accepte les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.