5 Arbres avec peu de racines

Créer un jardin est un défi qui implique de mettre en pratique tous nos talents. Non seulement il faut un goût exquis pour pouvoir décider de la combinaison adéquate et harmonieuse de plantes pour le jardin, en tenant compte des couleurs, des hauteurs et des formes, mais il faut également être capable de se projeter dans l'avenir. Planter des arbres est un investissement dont les fruits (littéralement et métaphoriquement) se verront au fil du temps. 

Le choix des espèces d'arbres qui seront cultivées requiert la capacité de penser qu'à l'avenir ce petit arbre pourra atteindre ses dimensions maximales, aussi bien la partie que nous voyons, le tronc et la couronne, que ce que nous ne voyons pas : les racines. Les racines sont faites pour s'étendre et se développer, ce qui peut parfois être incompatible avec les constructions environnantes. C'est pourquoi il est essentiel de trouver des espèces qui peuvent établir une relation respectueuse avec l'environnement et vice versa. Pour les petits jardins avec des bâtiments à proximité, il est nécessaire de trouver des arbres avec peu de racines, comme ces 5 espèces que nous allons vous proposer. 

Types de racines

Nous avons l'habitude de lever les yeux et de nous réjouir du feuillage varié des arbres qui nous entourent et de toute la vie qui se déploie autour d'eux. Mais ce dont nous ne sommes pas souvent conscients, c'est qu'il y a un monde qui se développe sous nos pieds. Les systèmes racinaires peuvent être profonds, peu profonds et peu agressifs. Ce sont précisément les arbres présentant ces caractéristiques qui conviennent pour être plantés dans les petits jardins, près des trottoirs et des allées ou à côté des murs et des bâtiments. 

Les racines des arbres servent à différentes fins. Non seulement ils soutiennent l'arbre et absorbent les nutriments, mais ils permettent également au sol lui-même de gagner en stabilité et d'éviter l'érosion. Un arbre possède plusieurs types de racines : les racines principales, qui sont les plus épaisses et les plus grosses. Ces racines assurent la stabilité et sont souvent capables de stocker de l'eau et des hydrates de carbone pour nourrir les plantes. 

Les racines secondaires sont plus nombreuses, fines et enchevêtrées. Ce sont eux qui absorbent l'eau et les minéraux de la surface pour les traiter. Les racines pivotantes sont les plus grosses, celles qui descendent directement du tronc au substrat, bien que tous les arbres ne soient pas capables de développer ce type de racines.

Lorsqu'il s'agit de racines, il est important de ne pas se laisser emporter par les apparences. S'il est vrai que les grands arbres peuvent avoir des systèmes racinaires proportionnellement plus étendus, ces racines ne sont pas forcément envahissantes ou dangereuses ; tout comme il existe des arbres plus modestes qui ont des racines très agressives, capables de s'étendre en profondeur et de causer de graves dommages aux canalisations et aux bâtiments. 

Par exemple, les saules sont beaux et ne sont pas si massifs lorsqu'ils sont jeunes, mais leur système racinaire est assez étendu et, comme il s'agit d'une espèce qui a besoin de beaucoup d'eau, ils seront toujours à la recherche de plus d'humidité et n'hésiteront pas à se frayer un chemin dans les tuyaux ou dans une piscine. L'érable du Japon, quant à lui, est beau, ombragé et de grande taille, mais possède un système racinaire assez compact et discret, ce qui en fait un excellent choix pour les zones d'habitation ou les endroits disposant de peu d'espace. 

Comment choisir un arbre à faible système racinaire 

Le choix d'un arbre demande un investissement en temps un peu plus important que celui que vous avez consacré aux plantes, car il prend beaucoup de place et peut devenir la plante principale du jardin, autour de laquelle le reste des plantes sera planifié. En outre, un arbre est un pari à long terme, auquel vous consacrerez du temps et des efforts pour le voir se développer pleinement et remplir sa fonction dans l'espace. Il y a de nombreux aspects que vous devez prendre en compte. 

Vous devez d'abord évaluer l'espace où il sera placé. Prenez les mesures du lieu et tenez compte de l'orientation, car cela dépendra de la façon dont le soleil frappe l'espace. Ces informations vous seront également très utiles lorsque vous achèterez le reste des plantes.  Ensuite, il est important de réfléchir à l'objectif de votre arbre, à savoir : voulez-vous quelque chose d'ornemental ? de l'ombre ? de l'intimité ? pour couvrir une vue désagréable ? des fruits ? en voulez-vous un seul ou plusieurs ? 

Vous devez également tenir compte des conditions environnementales (climat maximum et minimum pendant l'année, s'il y a beaucoup de vent et de soleil, entre autres). Il est également important de connaître le type de sol : s'il est normal, acide ou alcalin. Toutes ces choses peuvent vous donner une idée de l'arbre que vous pouvez planter ou des choses que vous devez changer pour vous adapter à l'arbre de vos rêves.

Un autre point à prendre en compte est la taille finale qu'il atteindra, ainsi que le temps qu'il lui faudra pour y parvenir. Il est difficile de prévoir à 100% la taille qu'atteindra votre arbre dans les conditions particulières de votre espace, car ce n'est pas la même chose de planter un arbre qui nécessite un sol acidophile comme un érable, dans un sol alcalin. Il peut survivre, mais il ne se développera pas autant que celui qui a été planté dans un substrat approprié. Il est nécessaire d'étudier la croissance de l'arbre, son extension et, bien sûr, le type de racine qu'il possède. 

Il n'y a pas de mal à visiter un parc ou un jardin où il y a un ou plusieurs spécimens de l'arbre que vous voulez, afin de voir plus ou moins quelle forme il a, les branches, s'il fait trop de dégâts et même s'il provoque des allergies. Par exemple, les platanes sont des arbres avec peu de racines qui sont très répandus dans la péninsule, car ils poussent très vite, ils donnent aussi de l'ombre, mais tout le monde ne sait pas que pendant sa floraison il produit beaucoup de pollen irritant et très gênant pour ceux qui souffrent d'allergies. Il est également nécessaire de savoir si ses fleurs ou ses fruits attirent des insectes gênants, comme certains fruits attirent les guêpes, ou si ses fleurs ou ses feuilles, en tombant, peuvent être gênantes pour le balayage ou si elles tombent dans une piscine voisine. 

Il n'existe pas d'arbre parfait pour tout le monde, car chaque espace et chaque personne ont des besoins différents. Il est donc essentiel de réfléchir sérieusement à toutes ces variables et de rassembler le plus d'informations possible sur les espèces que vous préférez. Vous pourrez ainsi trouver l'espèce qui s'harmonise parfaitement avec votre jardin, qui complète votre maison et qui vous rend heureux à chaque fois que vous la regardez. 

Arbres avec peu de racines

Les arbres avec peu de racines ne sont pas forcément simples ou ennuyeux. Dans cette petite sélection que j'ai préparée pour vous, j'ai inclus des petits arbres, des arbres à fleurs avec peu de racines, ainsi que des arbres avec peu de racines qui donnent de l'ombre. Avec eux, vous pouvez ajouter de la couleur, de la texture et de l'ombre à votre espace sans sacrifier l'intégrité de votre système de plomberie ou des fondations de votre maison. Certains peuvent être mis en pot, de sorte que ceux qui ont des terrasses et des balcons peuvent également mettre la main sur certains de ces spécimens. 

- Lilas - Syringa Vulgaris  

Si vous voulez un petit arbre qui remplira votre jardin de fleurs et d'un délicieux parfum, alors le lilas ou Syringa Vulgaris est l'espèce qu'il vous faut. Cet arbre atteint à peine 7 mètres de hauteur, il peut être cultivé en pot bien qu'il n'atteigne pas sa hauteur maximale. Il est de type à feuilles caduques (ses feuilles tombent en automne et en hiver), il peut avoir un seul tronc ou se ramifier en plusieurs. Il a des feuilles vertes simples, qui donnent à l'arbre un aspect touffu et élégant même lorsqu'il n'a pas de fleurs. 

Le lilas préfère le plein soleil, bien qu'il puisse tolérer la mi-ombre. Quant au substrat, un substrat neutre ou alcalin peut très bien fonctionner, à condition qu'il ait un excellent drainage. Il nécessite un arrosage modéré (2 à 3 fois par semaine pendant la saison chaude) car il ne tolère pas la sécheresse. Il n'est pas nécessaire de le tailler, mais il faut enlever les fleurs lorsqu'elles se dessèchent. Il est conseillé de fertiliser une fois par semaine au printemps, en utilisant un engrais minéral. En automne, vous pouvez faire le dernier engrais de l'année en utilisant un engrais organique pour le préparer à l'hiver et à la floraison de la saison suivante. 

- Brosse - Callistemos miminalis 

Ce qui manque à cet arbre en termes de taille, il le compense par sa taille et sa beauté. Callistemos minimalis est une plante vivace, originaire d'Australie, connue pour son feuillage retombant et ses fleurs rouges qui ressemblent à une brosse ronde, ce qui explique pourquoi on lui donne souvent les noms populaires de "balai", "goupillon" ou arbre à brosse. En réalité, cette inflorescence est un épi formé par de nombreuses fleurs rouges. 

Ils sont très faciles à entretenir et peuvent être cultivés en plein soleil. Ils préfèrent les températures chaudes, bien qu'ils puissent survivre dans des endroits où la température hivernale ne descend pas en dessous de 7° Celsius. L'arrosage doit être modéré et réduit en hiver. Le substrat doit rester humide, mais attendez qu'il sèche avant de l'arroser à nouveau. 

- Grenadier - Punica Granatum

Cet arbre fruitier est de petite taille, atteignant à peine 5 mètres de hauteur, il a des feuilles caduques dans les climats subtropicaux et des feuilles persistantes dans les conditions tropicales et produit un fruit délicieux. Ses fleurs rouges apparaissent entre avril et juin, pour laisser place aux fruits qui arriveront à maturité en automne et en hiver. Elle est facile à entretenir, n'est pas du tout exigeante pour le sol et préfère les climats chauds, bien qu'elle tolère des températures aussi basses que -12°C. 

Le grenadier est une plante très rustique, qui supporte très bien la sécheresse, mais pour qu'il atteigne ce niveau de résistance, il est important de l'arroser toutes les semaines pendant la première année. Il sera alors capable de se tenir debout tout seul, même s'il ne pleut pas souvent. Cet arbre peut être planté dans un grand pot si vous voulez profiter de sa beauté et de son utilité sur les terrasses et les balcons.

- Plumeria - Plumeria Rubra

Le plumeria est ma fleur préférée. Il a des couleurs magnifiques et délicates et l'un des parfums les plus incroyables. Il est beau dans presque tous les types de jardins, est très facile à entretenir et a peu de racines. Ce petit arbre, qui peut atteindre 6 mètres de haut, est originaire du Mexique et d'Amérique centrale. Il est donc parfait pour les endroits au climat chaud et/ou aux hivers très doux. Le plumeria supporte des températures comprises entre 40° et 4° C. Si l'hiver est plus rigoureux dans votre région, vous devez prendre des précautions supplémentaires pour le protéger. 

Elle n'est pas très exigeante avec le sol, tant qu'il est bien drainé car ses racines et ses tiges pourrissent facilement. Elle préfère être en plein soleil (au moins 6 heures par jour) pour s'épanouir au maximum. L'arrosage doit être modéré, surtout pendant les mois chauds, et diminuer progressivement en hiver. Si vous voulez qu'elle soit toujours pleine de fleurs, vous pouvez utiliser des engrais organiques toutes les deux semaines pendant sa période de croissance active (printemps et été). Faites très attention à l'excès d'humidité, car cette plante préfère les climats plus secs. 

- Acacia de Constantinopla - Albizia julibrissin 

D'origine asiatique, ce bel arbre peut atteindre jusqu'à 15 mètres de hauteur. Il est très apprécié pour la forme de sa canopée, qui prend la forme d'un parasol et qui est idéale pour ombrager les espaces. Il possède également de belles inflorescences blanches et roses. Ne vous laissez pas tromper par son nom populaire, car l'Albizia n'est pas un acacia. Il se caractérise par ses feuilles caduques à croissance rapide et est une autre espèce facile à cultiver dans presque tous les types de jardins.

L'albizia n'est pas du tout difficile en ce qui concerne le sol, il a juste besoin d'un sol bien drainé, meuble et léger. Il nécessite un arrosage modéré, une fois par semaine suffit pendant la saison fraîche et deux fois par semaine en été. Il bénéficie d'une fertilisation avec un engrais organique une fois par an, mais en période de floraison, il apprécierait un engrais minéral une fois par mois. Quant à la température, elle peut supporter des températures aussi basses que -20°C et aime le plein soleil.

Partagez-le avec le monde !
À propos de l'auteur
Ame Rodríguez

Dédiée à la création d'une armée de cactus, plantes succulentes, caniches et chats pour conquérir le monde. Dans le peu de temps libre qui me reste, je joue, j'écris et je danse.

Recevez votre plante à votre domicile !

5€ de réduction

sur votre premier achat ! 🌱
Inscrivez-vous et rejoignez le club !

#LoveBeGreen


J'accepte les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.