Manque d'arrosage : reconnaissez les signes et agissez !

Lorsque nous ne sommes pas très familiers avec les plantes, nous pensons que le plus important est de maintenir un arrosage abondant et régulier pour toutes les plantes. Mais toutes les plantes n'ont pas les mêmes besoins. Le manque d'eau et l'excès d'eau sont les raisons les plus courantes pour lesquelles nos plantes commencent à dépérir, à jaunir puis à mourir.

Comment l'eau fonctionne dans les plantes

Discutons brièvement, pour commencer, du fonctionnement de l'arrosage lorsqu'il concerne vos plantes. Vous saurez alors pourquoi l'eau est si importante pour vos plantes.

Tout d'abord, au cours du cycle de l'eau de la plante, l'humidité est absorbée par les racines par osmose. Elle est ensuite transportée vers le haut, à travers la tige, jusqu'aux feuilles.

Cependant, environ 90 % de cette eau est perdue par transpiration. La transpiration est le processus par lequel la vapeur d'eau est libérée par les stomates, qui sont les petits pores sur la face inférieure des feuilles permettant l'échange de gaz et l'évaporation de l'eau.

Cette transpiration régule la température de la plante et permet d'extraire l'eau et les nutriments du sol. Lorsqu'une plante absorbe de l'eau, la pression de turgescence s'accumule à l'intérieur des cellules de la plante, ce qui lui permet de rester stable et rigide. La lumière du soleil, la chaleur et une forte humidité augmentent le taux de transpiration. Si l'humidité du sol n'est pas remplacée par l'irrigation, la plante perd sa turgescence et se fane.

Les besoins en eau de chaque plante

Les plantes ont besoin de quantités d'eau variables, en fonction de leur espèce et de leurs conditions de croissance. En outre, les jeunes plantes ont besoin de plus d'eau que les plantes plus anciennes qui ont développé des racines.

Pour savoir si vous arrosez correctement vos plantes, vous devez non seulement surveiller les précipitations pour les plantes d'extérieur et contrôler la quantité d'eau fournie par l'irrigation, mais aussi les observer attentivement. Car les plantes émettent également des signaux physiques lorsqu'elles manquent d'eau.

Signes que mes plantes souffrent d'un manque d'arrosage

Plantes stressées et improductives

Si une plante n'a pas assez d'eau pour se développer correctement, nous obtenons des plantes "stressées". Oui, comme lorsque nous nous sur-menons, nous sommes fatigués et donc improductifs ! La sécheresse se traduit souvent par une diminution de la production des arbres fruitiers, par exemple, ou des plantes qui produisent des légumes. En d'autres termes, avec le manque d'irrigation, les fruits et légumes produisent moins de récoltes, ce qui affecte leur rendement global pendant la saison de croissance. En outre, les plantes, les arbres et les arbustes à fleurs produisent moins de bourgeons, ce qui entraîne une diminution du nombre de fleurs. Cependant, il est souvent encore temps de racheter nos fautes ! En augmentant l'arrosage pendant la période de croissance, la plante peut récupérer et augmenter sa production.

Changements dans les feuilles

Les feuilles de la plante montrent souvent les premiers signes du manque d'eau. Ils commencent souvent à flétrir ou à tomber à cause du manque d'humidité. Les brins d'herbe, par exemple, se fanent et ne se relèvent pas lorsque vous les piétinez. Vous pouvez également remarquer que les feuilles brillantes des plantes deviennent ternes. Avec le temps, le flétrissement devient plus prononcé et parfois permanent.

D'autre part, les feuilles et les tiges peuvent commencer à jaunir ou à brunir en raison d'un manque d'eau prolongé. Certaines plantes soumises à un "stress de sécheresse" peuvent également commencer à changer pour accumuler la sécheresse le long des bords des feuilles.

Longues périodes sans arrosage : des conséquences irrémédiables

Des périodes prolongées sans eau suffisante peuvent causer des dommages plus graves à nos plantes. C'est-à-dire qu'au lieu de simplement se flétrir, les feuilles commencent à mourir et à tomber de la plante. En outre, la tige devient plus sensible aux dommages causés par les insectes et les maladies.

Le manque d'arrosage peut rapidement transformer les plantes en une végétation flétrie et malsaine. La gravité des dégâts dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée du manque d'arrosage, l'état du sol et les espèces végétales. Si une plante peut se remettre d'une perte d'humidité à court terme, un manque d'eau persistant entraîne souvent des dommages à long terme, notamment un rabougrissement, une faiblesse et un dépérissement.

Une croissance lente

Les plantes qui ne reçoivent pas assez d'eau présentent un ralentissement de leur croissance, mais lorsque l'arrosage reprend, la plante reprend très probablement sa croissance. Un manque d'arrosage prolongé peut entraîner l'arrêt total de la croissance de votre plante ou la diminution de la taille de ses feuilles. Chez les arbres et les arbustes, certaines branches peuvent mourir ou tomber.

Le manque d'arrosage tue la photosynthèse.

Lors des après-midi chauds, les plantes peuvent se flétrir temporairement mais revivre à nouveau dans la fraîcheur du soir. En revanche, si la privation d'eau prolongée se poursuit, des changements physiologiques se produisent dans la plante, comme la perte d'eau par transpiration. Cela réduit également l'absorption du dioxyde de carbone et perturbe la photosynthèse. En conséquence, la plante produit moins de glucides, de protéines et d'enzymes, qui sont nécessaires à sa croissance et à sa résistance aux maladies et aux parasites.

Ravageurs et maladies : une autre conséquence du manque d’arrosage

Les plantes affaiblies par le manque d'eau sont plus vulnérables aux insectes, aux bactéries et aux champignons. Les parasites, tels que les tétranyques et les coléoptères, sont attirés par les plantes sèches. Ceci, ajouté au fait que les plantes affaiblies sont moins résistantes aux champignons et aux bactéries, qui sont souvent véhiculés par les insectes nuisibles, fait du manque d'arrosage un facteur déterminant dans le choix d'une plante. Absorber ou être capable de combattre les parasites gênants.

Prévention et traitement des plantes avec manque d’arrosage

Choisir des plantes stressées par l'eau, en particulier des espèces indigènes, est le meilleur moyen d'éviter les problèmes liés aux plantes sèches dans votre jardin.

Les spécimens jeunes ou nouvellement plantés qui n'ont pas encore développé un système racinaire solide sont particulièrement vulnérables à l'immersion. Elles ont donc besoin de plus d'eau que les plantes bien établies qui vivent plus longtemps.

Une autre idée pour empêcher vos plantes de se dessécher est d'utiliser un paillis. Il s'agit d'un engrais organique qui enrichit le sol pour en améliorer la structure. En outre, ce compost apporte des éléments nutritifs à vos plantes, empêche la pousse des mauvaises herbes et réduit votre travail d'entretien dans le jardin ou le verger.

Il suffit d'en placer une quantité appréciable à la base des plantes et des arbustes et de laisser agir. Ce compost aidera à retenir l'humidité et à garder le sol plus frais. À cette tâche, ajoutez l'élagage ou la destruction des branches mortes ou infestées d'insectes pour éviter la propagation des maladies.

Mode vacances activé ! Un danger pour vos plantes

Oui, la période estivale tant attendue où vous laissez vos responsabilités derrière vous est arrivée, mais avant de partir, pensez à vos plantes. Puisque vous en avez pris soin tout au long de l'année, ne serait-il pas traumatisant de les retrouver fanées au retour de vos vacances ?

Il existe des solutions rapides et durables à ce problème. L'arrosage automatique est sans aucun doute le meilleur choix. Quoi qu'il en soit, une méthode spécifique doit être votre alliée durant ces journées. Vous pouvez opter pour la "bouteille en verre", par exemple, une méthode que vous pouvez créer vous-même à la maison. Il suffit de percer des trous dans le bouchon d'une bouteille avec un clou.

Pour être sûr de ne pas déformer le bouchon, commencez par marteler le trou de l'intérieur. Remplissez ensuite la bouteille d'eau et remettez le bouchon. Enfin, creusez un trou dans le sol de la plante que vous allez arroser. Placez la bouteille sur le côté du bouchon dans le trou que vous avez creusé et vous avez une bonne solution pour un long week-end !

Partagez-le avec le monde !
À propos de l'auteur
Ame Rodríguez

Dédiée à la création d'une armée de cactus, plantes succulentes, caniches et chats pour conquérir le monde. Dans le peu de temps libre qui me reste, je joue, j'écris et je danse.

Recevez votre plante à votre domicile !

5€ de réduction

sur votre premier achat ! 🌱
Inscrivez-vous et rejoignez le club !

#LoveBeGreen


J'accepte les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.